Collecte de dons et ONG, les stéréotypes ne font-ils plus recettes?

Les ONG ont besoin de votre argent…mais pas que! Alors on met le paquet en cette saison hivernale! Agences de communication, community manager et mail personnalisé, créatifs zélés, spots radiophoniques, teaser inondent médias et réseaux sociaux… Je vous invite à une courte visite guidée de la communication ONG 2.0 à travers trois exemples …J’attends vos commentaires! Intéressants? Originaux? Efficaces? Partager vos avis!

Il y a celui de CCFD Terre Solidaire et sa campagne d’opinion “Il n’y a pas de petites réussites” qui nous présentent des portraits d’entrepreneurs sociaux du Sud. J’aime bien ce “Who’s who” des petits gens! Et pour complèter le disposiif de communication: un teaser…mystérieux, qui s’adresse à Vous!…“Changez le monde pendant qu’il est encore temps”… Attention intrigue!

Ne flippez pas! C’est un teaser, c’est-à-dire quelques secondes faites pour vous rendre curieux et en attente…mais de quoi? Une intrigante partition, un savant mélange d’angoisse de fin du monde  et “Des envahisseurs”…personnellement je m’attends à ce que David Vincent nous fasse des révélations étonnantes sur les pays du Sud et les projets de CCFD Terre Solidaires, du moins j’espère avant le 21 décembre!Vous n’aurez en tout cas pas échappé aux scoop qui se répandent sur les ondes, et bien oui “le Sud n’a pas besoin de votre assistance mais le CCFD a besoin de vos dons”!!!

Vite un autre! Vous avez adoré Master Chef? Et bien vous allez adorer Master Survivors” de la Croix Rouge Française.

J’aime ce dernier. Le clin d’oeil ironique au don SMS qui ont été expérimentés suite Tsunami en Asie du Sud Est en 2004, et les émissions de télé-réalité qui mobilisent tant de spectateurs derrière leurs écrans…

Ces deux ONG et Agences  explorent de nouvelles formes de communication et de collecte de dons 2.0. Sauront-elles toucher la générosité des français ?

Enfin mon préféré, lancé en novembre dernier par des étudiants norvégiens et le Fonds académique d’aide internationale (SAIH), avec la collaboration d’Operation Day’s Work, le financement de l’Agence norvégienne pour la coopération au développement (NORAD) et Le Conseil de la Jeunesse et des enfants norvégiens.

Cette campagne de sensibilisation prend à rebrousse poil les collectes de fonds qui reposent sur les clichés misérabilistes et stigmatisant.

Voici trois exemples significatifs qui démontrent qu’il est possible de conduire des actions de lever des fonds et de communication qui ne se fondent pas “sur des stéréotypes exploitant des images tristes, misérabilistes ou partielles de ce qui se passe dans le monde.” Voir l’excellent article de Barbara Blay:

Le Fundraising ne doit pas se baser sur l’exploitation de stéréotypes: le cas de la campagne “Radi-Aid, Africa for Norway”

et aussi Vers de nouvelles pratiques de collecte et de sensibilisation 2.0?

Jérôme Martin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *