En 2012, le pari d’une résidence en éducation au développement et à la solidarité internationale!

La commune de Tartas dans les Landes a accueilli les 20 et 21 juillet 2012, la sixième édition du Fest’Afrik, un festival sur la diversité et la créativité artistique de l’Afrique de l’Ouest, organisé par l’association Militinérêves. Un festival avec ses têtes d’affiche, ses bénévoles, ses festivaliers et cette année, une première : une résidence d’animateurs en éducation à la citoyenneté et à la solidarité. “Un thème:  démocratie? D’où viens-tu?… Où vas-tu?”

Fest'Afrik 2012-Démocratie.jpg

Crédit photo et tous droits réservés:Damien Sikimyra

Militinérêves, n’a cessé depuis 2006, de faire évoluer le festival vers un projet de sensibilisation à la solidarité internationale et de mobilisation ici, jusqu’à imaginer de proposer, en partenariat avec Underconstruction, Starting Block et Lafi Bala, une résidence d’animateurs en éducation à la citoyenneté et à la solidarité. Une première en France !

Le défi proposé par Militinérêves a été l’opportunité d’expérimenter un dispositif intermédiaire et complémentaire aux WEF (week end d’échanges et aux sessions de formation d’animateurs en éducation à la citoyenneté et à la solidarité) et autres journées de formation; une expérience formatrice par et pour des animateurs.

Certains débutants, d’autres permanents ou bénévoles d’une association, des pairs qui se reconnaissent toutes et tous comme porteurs d’une pratique d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité.

démocratie.jpg

Crédit photo et tous droits réservés:Damien Sikimyra

L’opportunité aussi de vérifier l’hypothèse selon laquelle la création collective d’outils pédagogiques est un processus privilégié d’auto-formation des animateurs en éducation à la citoyenneté et à la solidarité et de renforcement de leur capacités d’animation.

Voici quelques éléments significatifs du processus de ce projet original de résidence éducative. L’ensemble des enseignements et outils créés durat cette résidence seront capitalisés en un livret.

En amont de la résidence et du Festival, la création d’un blog dédié a permis à chacun des participants de se présenter aux autres et de mutualiser des ressources didactiques et thématiques. Ce blog avait non seulement pour objectif de lancer la dynamique de projet avant l’arrivée des résidents à Tartas, mais également, d’être un outil orienté vers le travail de capitalisation du projet et de ses résultats.

Jérôme Martin-Pédagogie-Réprésentations .jpg

Crédit photo et tous droits réservés:Damien Sikimyra

Dès le début de la résidence, le fonctionnement du groupe de résidents s’est discuté puis fondé sur deux principes:

  • Un fonctionnement horizontal et collectif.

Voici le témoignage de Clément : “Nous avons testé un morceau de démocratie à travers le fonctionnement de notre groupe animé par l’envie de faire ensemble. Cela a été riche d’enseignements pour moi. Il a fallu choisir, s’écouter, décider, réfléchir ensemble et se donner les moyens de créer… En début de résidence, la définition collective des modes de fonctionnement du groupe et des objectifs pédagogiques généraux autour de la démocratie a été une expérience intense de débat, mais aussi un temps nécessaire pour que chacun s’apprivoise et se comprenne un peu plus”

Mégocratie.jpg

Crédit photo et tous droits réservés:Damien Sikimyra

  • Le respect rigoureux de choix méthodologiques communs . Des choix pour garantir une cohérence pédagogique et placer, non pas l’outil, mais le public au coeur du processus de création et d’animation

3 phases de conception pédagogique préalables à l’activité de réalisation d’outils de sensibilisation

  • La déclinaison d’objectifs pédagogiques généraux et partagés par l’ensemble des animateurs à partir du thème de la démocratie
  • L’analyse approfondie des publics en prenant en compte: les représentations, les besoins et les capacités spécifiques de chacun des publics accueillis.
Représentations initiales.jpg

Crédit photo et tous droits réservés:Damien Sikimyra

  • La déclinaison d’objectifs pédagogiques spécifiques pour chacun des publics et leurs indicateurs d’évaluation.
Objectifs spécifiques.jpg

Crédit photo et tous droits réservés:Damien Sikimyra

En conclusion…

Une centaine de jeunes âgés entre 8 et 12 ans, et la participation de plus de 300 festivaliers ont permis aux animateurs résidents de réaliser leur défi commun: penser, créer et animer des dispositifs originaux de sensibilisation en une semaine.

Fin septembre 2012, l’ensemble des parties prenantes de cette première résidence en éducation à la citoyenneté et à la solidarité se sont réunis en Seine Saint-Denis au 6B, accueillis par Underconstruction pour évaluer et capitaliser cette expérience formatrice, humaine et pédagogique originale.

Cette résidence éducative était une expérience pilote. Elle a démontré que l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité ne se limite pas à la jeunesse et qu’elle répond également à des besoins de nos concitoyens; des besoins d’informations, de participation, d’écoute et d’action collective en faveur de changements.

Cette expérience valide aussi notre hypothèse de départ. Elle installe, ainsi, la résidence éducative, aux côté des week end d’échanges et des sessions de formation, dans le paysage des dispositifs de formation continue des animateurs en éducation à la citoyenneté et à la solidarité.

Aller plus loin:

Télécharger le livret de capitalisation des outils conçus lors de la résidence sur le site de Starting Bock.

Jérôme Martin-2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *