RIO 2012 : la jeunesse prend la parole! Océane et la visite des campines…

Le projet “Demain la terre. La jeunesse prend la parole” veut permettre aux jeunes d’exprimer leurs points de vue sur le développement durable et son contexte actuel dans le monde, en vue de la Conférence des Nations-Unies sur le Développement durable qui se tiendra du 20 au 22 juin 2012 à Rio de Janeiro au Brésil.

Le travail de réflexion mené avec les groupes de jeunes viendra enrichir les débats de cette Conférence. Il permettra également à ces jeunes de prendre conscience de leur capacité d’analyse et de proposition, de leur place en temps qu’acteurs de nos sociétés.

Début 2011, un groupe d’organismes et de personnes a mis en place le collectif “Positive Rio 2012” afin d’apporter sa contribution à la réflexion sur les questions de développement durable et de solidarité internationale et inciter le plus grand nombre de personnes à participer au débat à l’occasion de la Conférence de Rio 2012.

flyers_indp_-_demain_le_terre

L’ONG indienne,”Intercultural Network for Development and Peace (INDP)”, partie prenante de ce collectif, initie dans ce cadre le projet “Demain la terre. La jeunesse prend la parole” dont l’objectif principal est d’enrichir la Conférence de Rio des points de vue, réflexions et idées de la jeune génération.

C’est suite aux projections de documentaires organisées par les Ziconofages “Tsiganes de Montpellier et de l’Hérault : pour connaitre hier et imaginer demain” que je fais connaissance avec Océane… Elle réside sur l’aire d’accueil des gens du voyage de Marseillan qui est située à la sortie de la ville. Sur cette aire, Océane, 5 ans, et Marie, 9 ans, habitent quelques mois de l’année. Pendant l’hiver 2010, l’association Les Ziconofages mène des ateliers vidéos auprès des habitants de l’aire afin de créer des films permettant de lutter contre les préjugés et de favoriser l’expression des habitants.

Océane, Marie et Mélanie l’animatrice des Ziconofages se rencontrent et décident ensemble de filmer les caravanes. Océane propose alors de faire la visite de chez elle. Et c’est parti, la “visite des campines” commence!


visite des campines par piedducol

Océane et Marie, nous font visiter leur environnement proche où la vie de la famille s’organise… A l’issue de la projection, je fais le lien entre cette visite guidée réalisée par ces enfants gitans, nomades et “le projet demain la terre, les enfants prennent la parole”.

Pour moi, le développement durable ce n’est pas tout repeindre en vert! L’environnement est social. Le défi du développement durable n’est-il de faire vivre les principes de participation et les valeurs de pluralité, de diversité, de justice sociale…Est-ce que l’on ne parlera que d’économie de carbone à Rio en juin prochain?

Après discussion avec Les Ziconofages et Nora médiatrice de l’aire de Marseillan, un rdv est pris avec Océane. Elle part le lendemain, c’est ma chance! Je souhaite la rencontrer pour lui demander la permission de faire écho à sa visite de campines dans le cadre du projet “Demain la terre, La jeunesse prend la parole” d’INDP.

WP_001197.jpg

Je fais un cadeau à Océane. Un livre. “Le rêve de Babalou” est un conte édité par INDP. Ce livre est aussi une création originale réalisée avec et pour les enfants. Des enfants indiens et français qui au cours de ce projet d’édition ont appris à se connaître et à faire vivre leur désir partagé de plus de justice pour tous les enfants du monde sur le thème de l’accès à l’éducation. Babalou est un éléphanteau…il a un rêve: aller à l’école!

Je propose à Océane de partager la lecture du conte avec ses amis de l’aire. L’écoute est attentive et une discussion s’engage avec les enfants: “C’est une belle histoire!”, “Il a raison Babalou de vouloir aller à l’école”, “Moi, je sais lire”, “Moi j’aimerai bien apprendre à lire mais…”, “C’est où l’Inde? “Comment vivent les enfants la-bas? “Ah le Brésil c’est là”…

WP_001193.jpg

Une intention: porter la parole de ses enfants dans le cadre du projet “Demain la terre, la jeunesse prend la parole” et du collectif Positive Rio 2012. Les relier à d’autres jeunesses du monde (plus de douze pays sont engagés dans le projet) où les uns vivent dans des maisons, d’autres en caravanes…

Rappeler que le développement durable, ne se réalisera pas sans la participation de tous et sans la reconnaissance de la réalisation de droits essentiels: l’accès à l’éducation, à un logement digne…se rappeler qu’un monde durable est aussi un monde pluriel.

Merci aux Ziconofages de mener ce travail de terrain animé par une idée essentielle: la dignité ça ne se donne pas, ça se prend! Un peu comme la parole: il y a ceux qui attendent que l’on leur donne, et ceux qui la prennent comme Océane et l’ensemble des enfants impliqués dans “Demain la Terre: la jeunesse prend la parole.”

WP_001200.jpg

J’ai rdv avec Océane dès son retour en septembre prochain sur l’aire de Marseillan. Le lendemain de notre rencontre, c’était le moment pour Océane et sa famille de prendre la route…A bientôt Océane, je reviendrai avec des propositions pour continuer ensemble à échanger sur l’Inde, te donner des nouvelles de Rio, d’un monde qui est le nôtre et qui parfois marche sur la tête…un peu comme Babalou sur cette photo souvenir de notre rencontre!

Jérôme Martin-2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *